Plaidoyer pour une démocratie directe

Six courts éssais dont l'objet central est de réfléchir a une sortie du marasme actuel marqué par la domination d'un capitalisme financier parasite et de plus en plus prédateur, la destruction de notre milieu naturel et le désintérêt croissant des citoyens pour un systeme politique à bout de souffle, au service exclusif de l'économie et des puissants.

Et si l'on osait la democratie radicale ? Composé de democratie directe généralisée, de tirage au sort et de suprématie absolue du pouvoir de choisir le monde où l'on veut habiter et que l‘on veut léguer à nos descendants ?

Ces textes ne proposent pas des solutions toutes faites, des sociétés achevées et parfaites à l'instar des utopies d‘autrefois qui n‘ont été que trop souvent les fourriers du totalitarisme. Ils posent des principes, esquissent quelques voies possibles mais surtout proposent à l'esprit un débat et un échange. Peu importe que ce qui est ecrit ici soit contestable, ce qui compte, en revanche, est que cela soit contesté, sujet de discussion et de controverse. C'est ainsi que se font les progres effectifs, ceux qui apportent un réel mieux-être au plus grand nombre. La raison, qui n'est pas celle qui fail choisir en tout son intérêt propre, est toujours une raison qui débat. L'intelligence est collective et il ressort de la dignité reconnue à chacun que tous participent aux choix qui déterrninent la vie de leur communauté.

Lassé des palinodies de la gauche bien pensante et redoutant les excès des avant-gardes auto proclamées l'auteur opte pour une voie nouvelle qui est celle d'une revolution democratique, directe et radicale.

Pierre-Vincent ROUX

Eloge de l'incertitude et du bonheur

"L'homme, individu et citoyen du monde, est à soi-même sa propre justification. Rien d'autre que l'avènement de son être et la volonté du progrès pour son espèce ne donne sens à ce qui n`est qu’un aléa des métamorphoses incessantes des choses.

ll n'a de preuve à apporter qu'à l'égard de soi. puisque nul autre que le hasard, ou des lois qui lui sont incompréhensibles, ne l'a fait advenir ce qu'il est.

La raison qui pénètre les principes gouvernant la nature ne doit avoir pour objet que de mieux la servir pour en préserver et en accroître les bienfaits"

Si les collectivités publiques sont des entreprises gérées selon une modalité particuliere que l`on appelle "démocratie", alors il faut réfléchir à des façons de faire et d`agir qui tiennent compte du double impératif du développement et de la participation des citoyens ou encore, de l’effcacité et de la liberté.

Le modèle issu des Lumières semble faire la part belle au pouvoir exécutif, attribut premier du monarque au détriment du pouvoir de · faire la loi, expression de la volonté du peuple.

Refonder la démocratie c'est peut-étre inverser la hiérarchie des fonctions du "gouverner" en donnant à l’acte de legiférer la première place qui est celle de définir le projet commun dans le respect des libertés de chacun.

Pierre-Vincent ROUX